Arrêter de fumer, n’est pas facile. Et les méthodes traditionnelles de sevrage tabagique ne fonctionnent pas toujours. Et si les gommes à la nicotine, les patchs à la nicotine ou l’abandon de la cigarette ne vous conviennent pas ?

Passez au plan B !

Toute personne qui a arrêté de fumer ou qui a déjà essayé le tabac le sait : la nicotine crée une dépendance extrême, comparable à celle de la cocaïne ou de l’héroïne. L’arrêt du tabac provoque donc un certain nombre de symptômes de sevrage désagréables.

Les symptômes physiques de sevrage durent généralement plusieurs jours, jusqu’à une semaine au maximum. Après cela, tout dépend de votre résistance mentale. Comment s’assurer de ne pas faire de rechute ?

Si vous n’êtes pas encore tout à fait prêt à vous lancer dans la bataille, les méthodes de saludification uniques suivantes pourraient être la solution pour vous :

1. Affrontez vos collègues fumeurs

De l’argent, de l’argent, de l’argent. L’argent est une grande source de motivation. Une compétition entre vous et vos collègues fumeurs pourrait être le moyen d’arrêter de fumer pour de bon.

Fixez une date d’arrêt avec vos collègues participants. À partir de cette date, chaque participant cessera de fumer et fera un don quotidien de 5 euros (équivalent au coût d’un paquet de cigarettes) à son “fonds de lutte contre le tabagisme”. Si nécessaire, gardez une vue d’ensemble en ligne de l’endroit où vous voyez le pot pousser.

Si l’un des participants abandonne, ses économies seront réparties entre les fonds de lutte contre le tabagisme des autres participants. À une date prédéterminée, les participants qui ne fument toujours pas recevront l’argent qu’ils ont économisé en guise de récompense. Astuce : ne montrez aucune pitié aux tricheurs !

2. Survivre au moment présent

L’arrêt du tabagisme est probablement l’un des moyens les plus difficiles à mettre en œuvre. Si vous voulez continuer à le faire de cette façon, il est sage de chercher une alternative (plus saine !) pour les moments où vous avez des difficultés.

Certains cherchent des bonbons ou du chewing-gum, mais il existe de meilleures options. Vous voulez une cigarette ? Essayez un comprimé de succion de vitamines, buvez une tasse de thé ou écoutez votre chanson préférée sur Spotify. Assez longtemps pour survivre à un moment difficile !

3. Trouver un instructeur d’exercice

Il n’y a rien de tel qu’un camp d’entraînement solide. Engagez un professionnel ou désignez un bon – mais strict – ami ou membre de la famille qui vous soumettra à un régime strict pour arrêter fumer. Choisissez le type d’instructeur d’exercice qui ne ridiculisera pas la marine.

4. Manger de l’avoine

Oui, de l’avoine. C’est bien. L’avoine contient des Avenathramides. Comment cela se fait-il ? Avenathramides. C’est une substance qui peut réduire le stress, renforcer le système nerveux et combattre les radicaux libres. Mais ils font plus. Ces produits chimiques suppriment les symptômes de sevrage lorsque vous arrêtez de fumer et réduisent l’appétit pour une cigarette. Une situation gagnant-gagnant-gagnant, pour ainsi dire.

5. bye bye dopamine

Le ginseng est présenté comme un moyen naturel de prévenir la libération de dopamine. La dopamine est la substance qui est libérée lorsque vous allumez une cigarette. C’est bien, mais c’est aussi addictif que les lentes. Prenez du ginseng pendant votre période d’arrêt et aidez votre corps à se débarrasser de ces neurotransmetteurs irritants qui vous font du bien. Commandez donc du ginseng en ligne.

6. Pourquoi ai-je voulu arrêter de fumer à nouveau ?

L’un des plus grands pièges pour ceux qui tentent d’arrêter de fumer : la perte de motivation. Soudain, vous la perdez. Vous ne vous souvenez pas exactement pourquoi vous vouliez arrêter de fumer.

Si vous voulez rester motivé, il est important de garder un œil attentif sur les raisons pour lesquelles vous voulez arrêter de fumer. La solution : écrire votre motivation sur une carte que vous avez toujours sur vous. Un coup de main dans les moments difficiles.

Vous pouvez tout mettre. Tant que ça aide. Des phrases décrivant les besoins de votre famille, les avantages pour la santé, l’absence de tabagisme, mais aussi des photos de poumons touchés par le tabac. Prenez votre carte dès que vous avez des difficultés.

7. Enterrer ces mégots

Plus vous devez faire d’efforts pour allumer une cigarette, plus vous avez de chances de surmonter l’envie de fumer – et le chagrin. Fumez-vous un paquet par jour ? Assurez-vous qu’il ne vous reste qu’un seul paquet dans la maison et rangez-le le plus loin possible.