Dans les grandes villes où il est facile de se procurer des choses, les gens ont du mal à faire face à cette dangereuse tendance. L’alcool et les cigarettes sont moins importants pour les jeunes, mais le cannabis devient de plus en plus populaire. De plus en plus d’enfants se défoncent. Le fait que le médicament soit interdit n’effraie personne.

L’alcool et les cigarettes

L’alcool et les cigarettes sont moins importants pour les jeunes, mais le cannabis est de plus en plus populaire. C’est le résultat de l’étude actuelle sur les médicaments. Le Centre de recherche sur les drogues, au nom du service municipal des drogues, interroge plus de 1000 élèves de 15 à 18 ans sur leurs expériences avec les drogues légales et illégales. 

Les résultats ont montré clairement que l’interdiction actuelle du cannabis est inutile. Depuis environ six ans, la drogue est de plus en plus populaire et cela malgré toutes les interdictions. Les politiciens ne doivent plus fermer les yeux sur ce problème et se cacher derrière la loi sur les stupéfiants. Il n’y a pas de consensus social sur la manière de traiter le cannabis. Il n’y avait pas de majorité politique pour la légalisation. L’objectif doit donc être de les protéger contre la consommation et le marché noir. Ils devraient pouvoir obtenir des conseils et de l’aide sans craindre d’être poursuivis.

Le cannabis

Souvent, les jeunes n’ont essayé que le cannabis. 20 % ont déjà fumé de l’herbe à un moment donné, mais ne consommeraient rien actuellement, 12 % sont des fumeurs occasionnels. Seuls trois pour cent d’entre eux fumaient une fois par semaine, quatre pour cent plusieurs fois par semaine et quatre pour cent par jour. Interrogé sur la drogue favorite, le cannabis a déjà dépassé les cigarettes. L’alcool est toujours à la première place. Ils demandent : pourquoi peuvent-ils se saouler tous les jours, mais ne pas fumer d’herbe une fois ? L’interdiction du cannabis n’est pas une incitation, mais n’a pas non plus d’effet dissuasif : ils ne se soucient pas de savoir si quelque chose est légal ou illégal.

L’une des évolutions négatives est que les drogues dures sont redevenues importantes au cours des deux dernières années. 11 % ont essayé des drogues illégales autres que le cannabis, les deux années précédentes les chiffres étaient de 10 et 8 %, il s’agit presque exclusivement d’ecstasy. Il est également inquiétant que davantage de jeunes se considèrent comme dépendants. 17 % ont répondu par l’affirmative à cette question, la plupart d’entre eux se classant comme dépendants de la cigarette. L’année dernière, seuls 15 % d’entre eux se croyaient dépendants. Cinq pour cent d’entre eux estiment être dépendants au cannabis, ce chiffre était de trois pour cent.

Cependant, les résultats montrent également des développements assez positifs : le premier contact avec la drogue a lieu de plus en plus tard. Ils ont maintenant près de 14 ans lorsqu’ils consomment du tabac et de l’alcool pour la première fois, et près de 15 ans lorsqu’ils consomment du cannabis. Ils ont commencé à boire et à fumer près d’un an plus tôt et étaient quelques mois plus jeunes lorsqu’ils ont commencé à consommer du cannabis. Le nombre de jeunes qui n’ont aucune expérience de la drogue augmente également de manière significative. 12 % des personnes interrogées ont été complètement abstinentes jusqu’à présent plus que jamais auparavant.

Au début de l’étude à long terme, seuls quatre pour cent des personnes interrogées ont déclaré cela. Les scientifiques se demandent également pourquoi ils consomment de la drogue. La réponse la plus fréquente donnée par les étudiants était la curiosité, 61 % ont cité cette raison. Les autres motifs sont “faire l’expérience de quelque chose d’excitant”, “un bon sentiment physique” et “oublier la vie de tous les jours”, parce que c’est interdit était la réponse la plus rare.

Les substances les plus dangereuses 

Fumer de la marijuana pure serait donc beaucoup moins dangereux que de consommer un verre d’alcool. C’est donc ce que déclare les résultat d’une étude publiée le mois dernier qui s’est penché sur la consommation de nombreuses drogues. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont dû comparer la dose létale de nombreuses substances et la dose consommée par une personne classique. Ils ont utilisés les doses toxiques des différentes drogues. Les doses allaient de 2 mg par kg pour l’héroïne à 531 mg par kg pour l’alcool. éthanol. Cette étude dévoile un classement complet des différentes drogues allant de la plus risquée à la moins risquée avec l’alcool en haut du classement, suivi de près par l’héroïne et la cocaïne.

114 fois moins mortel que l’alcool

Le plus étonnant est que la marijuana est située tout en bas du classement, elle est donc la substance la moins dangereuse parmi toutes celles étudiées. Selon les chercheurs, le cannabis serait 114 moins mortel que l’alcool. Même le tabac s’avère beaucoup plus dangereux que la marijuana. Cela étant dit, il ne faut pas comprendre que le cannabis n’est pas dangereux pour la santé, loin de là. Toute consommation excessive de telle ou telle drogue est dangereuse pour la santé.