L’art est une pratique qui n’est pas fait pour tous le monde. Par contre, l’admirer est une séance que tous le monde peut en bénéficier. En tous cas, vous pouvez toujours tenter votre chance en suivant des formation. Vous pouvez vous mettre à la peinture etc… L’art et les émotions ont toujours été inextricablement liés. C’est l’émotion qui déclenche chez l’artiste l’étincelle de la création de l’œuvre. Ce dernier, à son tour, stimule l’observateur à prendre conscience de son monde intérieur. Mais comment l’art peut-il aussi être thérapeutique ? Pour bien comprendre l’art-thérapie, il faut d’abord connaître et comprendre les émotions. Certaines oeuvre artistique peuvent vous procurer un sentiment de calme et de tendresse. Par contre, l’expression d’un art sur vos émotions dépend de la personne, de ce qu’il a vécu, etc.. Certaines personne utilise l’art pour calmer leur stress. A même titre que la musique, certaines arts peuvent calmer mais aussi créer des troubles dans votre émotions. 

Impact de l’Art sur nos émotions

Du latin “movere”, ils ont toujours été le moteur de nos actions : ils révèlent nos besoins, nous motivent à agir et à prendre des initiatives. Ils sont une forme d’énergie neutre qui peut nous aider à surmonter le deuil, les obstacles, à nous défendre et à atteindre nos objectifs.

Souvent, cependant, nos émotions ne sont pas vécues de la bonne manière. La colère refoulée ou non exprimée, le chagrin non résolu, peuvent conduire à la création de blocages ou de blessures qui, avec le temps, pourraient conduire à des maladies psychiques ou psychosomatiques.

Ces expériences, cette expérience émotionnelle non traitée nous conditionne inconsciemment tout au long de notre vie. Nous nous croyons libres d’agir, alors qu’en réalité ce sont nos peurs, nos traumatismes, nos blocages qui nous “guident”.

Personne ne nous a appris comment canaliser, comment gérer au mieux ou être conscient de nos émotions, personne ne nous a donné un livret d’instructions. En nous vit un enfant blessé qui met en œuvre des mécanismes de défense forcés et inconscients, nuisibles pour lui-même. L’art peut aider une personne atteinte d’une maladie de dépression à aller mieux. Ainsi, en plus de sa fonction première, l’art peut aussi prendre soin de votre santé. 

Comment l’Art peut-il nous aider ?

Le travail artistique peut nous venir en aide car il constitue un moyen efficace de régulation de l’activité émotionnelle.

Dans le processus de création, on apprend à être plus vivant et plus présent, à communiquer avec soi-même et avec les autres, à briser les schémas habituels, à abandonner ce qui est connu et à découvrir de nouvelles perspectives.

L’activité artistique offre la possibilité d’un plus grand développement de la personnalité et est réalisée en activant des ressources et des énergies précédemment bloquées. Les émotions et les sensations sont les outils qui nous permettent de progresser vers le bien-être et de rester en bonne santé, et les indicateurs qui indiquent la voie à suivre, les choix à faire.

Le processus de création commence par le lâcher prise tel que vous êtes : vous exprimez des idées, des impulsions, des impressions, des désirs, des émotions, en les libérant par le biais du médium artistique quel qu’il soit.

L’art exprimé n’est pas jugé comme tel, car le but n’est pas l’esthétique.

Vous exprimez votre individualité et votre singularité dans un territoire neutre où vous ne risquez pas d’être critiqué.

L’artiste, en révélant ses angoisses, ses phobies, ses peurs, tout son monde intérieur en prend conscience en se fixant des objectifs pour atteindre son bien-être.

La création de l’artiste est toujours enracinée dans son expérience personnelle, qui une fois mise à nu peut être “étudiée” et comprise.

“C’est la réponse au besoin de réparation de l’utilisateur, un besoin souvent ressenti et non satisfait. C’est l’art de réparer, de faire mieux, de s’adapter, de se souvenir qui conduit lentement à la reconstruction de son identité et donc à la restauration de l’équilibre existentiel. “

Les premiers groupes de thérapie artistique sont nés en 1942 dans les hôpitaux psychiatriques, afin de soulager les personnes en souffrance mentale. La méthode utilisée au départ, est celle d’une école d’art, sur des patients qui vivent pendant de longues périodes de forts états dépressifs. Adrian Hill découvre qu’à travers la proposition picturale, leur état s’améliore.

Au fil du temps, l’art-thérapie a évolué, vous permettant d’exprimer non seulement la pathologie, mais aussi votre propre expérience de vie. La personne à travers l’art est représentée d’un point de vue holistique (“olos” tout) dans sa totalité. L'”artiste” prend conscience de son problème dans son propre contexte de vie, mais en même temps il prend conscience de son potentiel et de ses ressources.

“L’art sert de modèle pour le fonctionnement de l’Ego : il devient une zone libre dans laquelle il est possible d’exprimer et de tester de nouvelles attitudes et réactions émotionnelles, avant même que ces changements n’interviennent dans la vie quotidienne…

…L’art remplit la même fonction pour l’enfant perturbé que pour tous les hommes, en créant une zone symbolique de la vie qui permet l’expérimentation des idées et des sentiments, en mettant en lumière les complexités et les contradictions de la vie, en démontrant la capacité de l’homme à transcender les conflits et à créer de l’ordre dans le chaos, et enfin à donner du plaisir”.