L’un des premiers bienfaits souvent évoqué par les personnes qui arrêtent de fumer est celui de l’amélioration des capacités respiratoires. La nicotine et le monoxyde de carbone générés par la cigarette altèrent fortement le fonctionnement des poumons. En arrêtant de fumer, l’oxygénation du corps est améliorée et le sujet se sent mieux.

Le tabac, un poison qui intoxique progressivement

Les premiers bénéfices de l’arrêt du tabac se ressentent très rapidement. En effet, après 48heures déjà, la personne retrouve de meilleures capacités gustatives et olfactives. Les études ont révélé que les terminaisons nerveuses liées au goût commençaient rapidement à se régénérer. Après 72 heures, les bronches se libèrent progressivement, le sujet arrive à mieux respirer et son énergie augmente. Il n’est jamais trop tard pour arrêter le tabac et mieux vaut le faire le plus vite possible car cela signifie améliorer sa santé et accroitre son espérance de vie. Le sujet qui veut arrêter de fumer doit obligatoirement établir un programme d’action qui tient compte du niveau de son addiction. Il constatera les améliorations sur sa santé et son bien-être chaque jour.

Un système cardio-vasculaire plus sain

La fréquence cardiaque d’un fumeur revient à la normale 20 minutes après avoir fumé. Après 24 heures sans cigarette, les risques d’infarctus diminuent de façon significative et le monoxyde de carbone n’est plus présent dans l’organisme. Les bienfaits de l’arrêt de la cigarette sont perceptibles sur l’ensemble des organes et les risques de déclencher une maladie cardiovasculaires diminuent de 50%. Le risque de développer un cancer du l’œsophage, de la bouche ou du système urinaire est réduit de moitié. Après, quinze années, l’organisme a récupéré et sur le plan cardiaque, ex-fumeurs et non fumeurs se retrouvent quasiment à égalité.

Arrêter de fumer c’est aussi améliorer la santé de son entourage

Des études montrent que les enfants de fumeurs courent deux fois plus le risque de fumer. Par ailleurs, il arrive fréquemment que les enfants de fumeurs développent des maladies respiratoires comme l’asthme ou des toux chroniques. Les cas de mort subite du nourrisson sont également plus élevés dans les familles où l’un ou les deux parents sont fumeurs. Arrêter de fumer n’a que des effets bénéfiques sur sa propre santé mais aussi sur celle des proches et une nouvelle vie commence. Finie la dépendance au tabac et plus besoin de courir au premier débit de tabac pour acheter un paquet de cigarettes.